Accueil du site de l'organisation des guides de montagne de la caraïbe - archipel de la guadeloupe Information sur l'organisation des guides de montagne de la caraïbe - archipel de la guadeloupe Formules de randonnées proposées par l'organisation des guides de montagne de la caraïbe - archipel de la guadeloupe Quelques références de l'organisation des guides de montagne de la caraïbe - archipel de la guadeloupe L'organisation des guides de montagne de la caraïbe vous présente l'archipel de la guadeloupe Contactez l'organisation des guides de montagne de la caraïbe - archipel de la guadeloupe Carte du site de l'organisation des guides de montagne de la caraïbe - archipel de la guadeloupe
Végétations de la guadeloupe - forêt dense et climat tropical


Accueil > Archipel > L’arc des Petites Antilles
 
Avec l'ogmc, découvrez la guadeloupe en toute sécurité    
     

 L’arc des Petites Antilles



L’arc des Petites Antilles forme la limite est de la plaque Caraïbe, de direction générale Nord-Sud.
La Guadeloupe, surgie de l’eau, est à soubassement constitué de roches volcaniques intrusives.
Les scientifiques s’accordent aujourd’hui pour affirmer que la région, et la Guadeloupe donc, s’est formée en plusieurs étapes successives.
Nous croyons avec eux que l’arc s’est constitué en deux ou trois arcs successifs, d’est en ouest, au moins dans la partie centrale, de La Dominique à l’île de Saba, la jonction étant encore parfaite à la Martinique.
Pour simplifier, nous retiendrons que nous sommes en présence de deux arcs insulaires :
. l’arc externe, plus ancien se trouve vers l’est,
. l’arc interne, plus récent se trouve plus à l’ouest.
Ceci s’explique partiellement en considérant que la plaque caraïbe nous vient directement du Pacifique, progressant vers l’Est (à raison de 3 à 4 cm par an !) .

L’arc ancien externe :

D’âge jurassique, elle se serait glissée entre la plaque américaine Nord et la plaque américaine Sud, il y a environ 140 millions d’années. Ainsi le soubassement de la Désirade, tout comme la plus grande partie des Grandes Antilles.
Puis, plus récemment, cet arc externe s’est enrichi, vers 40 MA (Eocène-Oligocène), de la Grande-Terre, Marie-Galante, Petite-Terre, avec la mise en place définitive du plateau désiradien, de Saint-Martin et Saint-Barthélémy plus au nord, ainsi que la partie sud-est de la Martinique. Il lui a fallu encore une longue période (Miocène) de 20 à 6 MA pour achever l’œuvre (partie sud-ouest de la Grande-Terre), notamment par sédimentation calcaire, fossilisation, formation marine récifale (pliocène-pléistocène), recouvrant le socle volcanique beaucoup plus ancien.

L’arc interne récent :

Situé à l’ouest du premier, il apparaît et se met en place au cours du Plio-Pléistocène, de 6 MA à nos jours.
Très jeune, il présente des îles au relief aiguisé et aux pentes abruptes, et surtout il est le lieu exclusif du volcanisme actuel. Il regroupe tous les volcans actifs des Petites Antilles, qui sont de type andésitique et caractérisés par une activité peu fréquente, mais généralement explosive. Il est le siège de nombreux séismes régionaux (d’origine tectonique), et de séismes volcaniques superficiels (trouvant leur origine dans l’activité des volcans).
Il porte des volcans célèbres : Soufrière de Guadeloupe, de Saint-Vincent et de Montserrat (en éruption actuellement), Montagne Pelée de la Martinique.



  pastille ogmc  Présentation de l'archipel
pastille ogmc  Naissance de l'archipel
pastille ogmc  L'arc des petites Antilles
pastille ogmc  Origines du volcanisme Antillais
pastille ogmc  Formation de la Basse-Terre
pastille ogmc  Grande-Terre et dépendances
pastille ogmc  Sismicité et volcanisme en Guadeloupe
pastille ogmc  Les richesses du volcanisme
pastille ogmc  Différentes familles de volcan
pastille ogmc  Présentation de la flore
pastille ogmc  flore de la zone intertropicale
pastille ogmc  La flore guadeloupéenne
pastille ogmc  La forêt dense
 
Accueil | Information | Formules | Références | L'archipel | Contacts | Plan du site Design, Laurent Berry ©2003